Le FMI réclame un allègement massif de la dette grecque

mercredi 15 juillet 2015 00h43
 

WASHINGTON, 15 juillet (Reuters) - Un allégement massif de la dette grecque permettrait une reprise de l'économie nationale qui pourrait ainsi redevenir autonome, a estimé mardi un membre du Fonds monétaire international ayant requis l'anonymat.

Dans une mise à jour de l'analyse de la dette grecque, le FMI juge que celle-ci n'est pas viable, ce qui suppose que les créanciers européens d'Athènes l'annulent ou qu'ils lui accordent un délai de grâce de 30 ans, a-t-il poursuivi.

Au cours des deux dernières semaines, la somme nécessaire pour éviter une faillite des comptes publics est, selon lui, passée de 60 à 85 milliards d'euros, notamment parce que le système bancaire va devoir être recapitalisé.

L'allégement de la dette sera une condition de la participation du FMI au nouveau plan de sauvetage, a averti le membre du FMI.

"Nous l'avons fait savoir clairement (...) Il nous faut une solution concrète et ambitieuse au problème de la dette (...) Si on leur donne un délai de grâce de 30 ans, on leur permet de réduire la dette en retrouvant de la croissance", a-t-il souligné. (Howard Schneider, Bertrand Boucey et Jean-Philippe Lefief pour le service français)