"Volonté partagée" de garder la Grèce dans l'euro, dit Moscovici

lundi 13 juillet 2015 08h03
 

PARIS, 13 juillet (Reuters) - La durée de l'ultime négociation en cours depuis dimanche après-midi à Bruxelles illustre une volonté partagée des chefs d'Etat et de gouvernement de maintenir la Grèce dans la zone euro, a estimé lundi le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici.

Les responsables de la zone euro étaient encore réunis lundi à 08h00 (06h00 GMT) à Bruxelles, où ils se sont retrouvés la veille à 16h00 locales, et des désaccords persistaient entre les négociateurs sur les modalités d'un nouveau plan de sauvetage. (voir )

Alors que l'idée d'une sortie, temporaire ou définitive, de la Grèce de la zone euro, a été évoquée ces derniers jours, Pierre Moscovici a estimé que cette longue discussion montrait la volonté de chacun de l'y maintenir.

"Il y a manifestement une volonté partagée de faire en sorte que la Grèce reste dans la zone euro", a-t-il dit sur RTL. "On n'aurait pas passé autant de temps (...) si tout le monde ne percevait pas qu'il y a un enjeu majeur." (Gregory Blachier, édité par Jean-Michel Bélot)