** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 29 juin 2015 08h00
 

PARIS, 29 juin (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en nette baisse lundi à l'ouverture, ébranlées par la soudaine aggravation de la crise grecque au cours du week-end.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait plonger de 3,3% à 3,6% à l'ouverture, le Dax à Francfort de 3,6% à 3,9% et le FTSE à Londres de 2,6% à 3%.

L'onde de choc ne se limite pas aux marchés actions. L'euro est tombé à un plus bas d'un mois face au dollar, avant de limiter ses pertes à environ 1,35% aux alentours de 1,10 dollar, tandis que l'aversion au risque risque de provoquer des tensions sur le marché obligataire et de mettre la pression sur les obligations souveraines des pays dits "périphériques" de la zone euro.

Le gouvernement d'Alexis Tsipras a instauré à compter de ce lundi un contrôle des capitaux et a fermé provisoirement les banques du pays après la rupture spectaculaire des discussions entre la Grèce et ses partenaires de la zone euro sur les moyens de fournir à Athènes les liquidités nécessaires au remboursement de 1,6 milliard d'euros dus au Fonds monétaire international (FMI) mardi.

Ce défaut de paiement risque de conduire la Grèce hors de la zone euro, laquelle plongera alors dans l'inconnu.

Les places européennes ne sont pas les seules ébranlées.

La Bourse de Tokyo évolue dans le rouge à l'approche de la clôture avec un recul de plus de 2,5%.

L'intervention de la Banque populaire de Chine (PBOC), qui a annoncé samedi un nouvel abaissement de ses taux d'intérêt, n'a en outre pas suffi à ramener le calme sur les Bourses chinoises, où la correction entamée depuis plus d'une semaine se prolonge ce lundi dans un climat de grande volatilité. L'indice CSI300 cède plus de 3% après avoir un temps plongé de 7%.

Le pétrole souffre lui aussi de la crise grecque et les cours reculent d'environ 1,5%.   Suite...