VERBATIM-Les déclarations de l'Eurogroupe sur la Grèce

dimanche 28 juin 2015 01h41
 

BRUXELLES, 28 juin (Reuters) - Tirant les conséquences de l'annonce surprise par le Premier ministre grec Alexis Tsipras d'un référendum le 5 juillet prochain sur la crise de la dette, les ministres des Finances de l'Eurogroupe se sont réunis à deux reprises samedi à Bruxelles, d'abord avec leur homologue grec Yanis Varoufakis, puis sans lui.

Communiqués diffusés à l'issue de chacune de ces deux réunions.

REUNION FORMELLE AVEC VAROUFAKIS

(le ministre grec n'a pas signé la déclaration)

"Depuis l'accord de l'Eurogroupe du 20 février 2015 sur l'extension du programme actuel d'assistance financière, des négociations intensives ont eu lieu entre les 'institutions' (ndlr, la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire internationale) et les autorités grecques pour parvenir à une conclusion fructueuse de l'examen (des engagements pris en échange de l'aide financière). Compte tenu du blocage prolongé et de l'urgence de la situation, les 'institutions' ont présenté une proposition complète sur les conditions politiques (ndlr, en contre-partie du déblocage de nouvelles liquidités), utilisant la souplesse permise par l'actuel programme.

"Malheureusement, en dépit des efforts entrepris à tous les niveaux et du soutien entier de l'Eurogroupe, cette proposition a été rejetée par les autorités grecques, qui ont rompu les négociations de manière unilatérale dans la soirée du 26 juin.

"L'Eurogroupe rappelle les transferts et le soutien financiers significatifs apportés à la Grèce ces dernières années. L'Eurogroupe est resté jusqu'au tout dernier moment ouvert à un nouveau soutien au peuple grec par le biais d'un programme orienté sur la croissance.   Suite...