Personne ne veut voir la Grèce quitter la zone euro, dit Sapin

samedi 27 juin 2015 19h58
 

BRUXELLES, 27 juin (Reuters) - Personne au sein de l'Eurogroupe ne veut voir la Grèce quitter la zone euro et la France est prête à tout moment à reprendre des discussions avec Athènes, a déclaré samedi à Bruxelles le ministre français des Finances, Michel Sapin.

Après l'échec des discussions dans l'après-midi avec le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis, ses dix-huit collègues ont tenu une réunion pour débattre des suites à donner au rejet grec des dernières propositions des bailleurs de fonds internationaux.

Cette réunion à 18 n'a pas discuté d'un 'Grexit', la sortie éventuelle des Grecs de l'euro, a poursuivi Michel Sapin, qui a souligné que la Grèce faisait toujours partie de la zone euro et que son destin était d'y demeurer.

Le ministre français a cependant ajouté que les Européens devaient mettre en place des mécanismes de stabilité afin de prévenir un effet de contagion de la crise grecque.

Il a salué par ailleurs la manière "exceptionnelle" dont le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a géré ce dossier grec. (Bureau de Bruxelles, Guy Kerivel pour le service français)