La Grèce veut continuer de négocier, mais sur ses propositions

samedi 27 juin 2015 15h18
 

ATHENES, 27 juin (Reuters) - La Grèce souhaite poursuivre les négociations avec ses créanciers en vue d'un accord "argent contre réformes", mais sur la base des propositions qu'elle leur a soumises, que le gouvernement considère comme la meilleure base de discussion possible, a déclaré samedi une source gouvernementale.

Le Premier ministre Alexis Tsipras a déclaré vendredi soir qu'un référendum aurait lieu le 5 juillet sur le projet d'accord entre Athènes et ses bailleurs de fonds, une annonce considérée par les créanciers comme une rupture unilatérale des pourparlers.

Les ministres des Finances de la zone euro se sont de nouveau réunis samedi à Bruxelles pour débattre du dossier grec, à trois jours de l'expiration du plan d'aide en cours et de l'échéance d'un prêt de 1,6 milliard d'euros du Fonds monétaire international (FMI) à Athènes.

(Lefteris Papadimas, Marc Angrand pour le service français)