L'opération Areva devrait être neutre pour la note d'EDF-S&P

vendredi 19 juin 2015 09h19
 

PARIS, 19 juin (Reuters) - L'acquisition d'une participation majoritaire dans l'activité réacteurs nucléaires d'Areva devrait être neutre pour la note de crédit d'EDF , a estimé l'agence Standard & Poor's dans une étude diffusée vendredi.

L'opération envisagée devrait représenter un montant "assez important" mais gérable pour l'électricien public, dans la mesure notamment où il pourrait la financer par des cessions d'actifs, a estimé dans cette note Pierre Georges, analyste chez S&P.

Areva devrait de son côté bénéficier à terme d'un meilleur alignement avec son client clé, d'une compétitivité améliorée et d'une exposition réduite aux nouvelles constructions de réacteurs, ainsi que d'une structure de capital et d'une liquidité renforcées, selon S&P.

Le profil de crédit du groupe devrait toutefois rester sous pression en raison d'une lourde charge de la dette, de cash-flows négatifs et de risques liés aux réacteurs EPR en construction à Flamanville (Manche) et en Finlande (OL3).

S&P précise qu'elle réexaminera les notes de crédit d'Areva et d'EDF une fois que les discussions entre les deux groupes auront progressé et qu'Areva aura présenté son plan de financement, attendu le 30 juillet.

EDF est noté A+ par S&P, avec perspective négative, tandis que l'agence a abaissé début mars de deux crans la note de la dette à long terme d'Areva, de "BB+" à "BB-".

L'Etat a validé début juin le projet de reprise par EDF de l'activité réacteurs nucléaires d'Areva (Areva NP) et donné un mois aux deux groupes pour conclure un accord. Il a également annoncé son intention de recapitaliser Areva "en investisseur avisé, à la hauteur nécessaire".

Selon plusieurs sources au fait du dossier, l'offre indicative déposée par EDF le 22 mai valorise Areva NP un peu plus de deux milliards d'euros, alors que la société vaut 2,7 milliards dans les comptes d'Areva.   Suite...