LEAD 1-La Banque du Japon maintient son avis positif sur l'économie

vendredi 19 juin 2015 09h13
 

(Actualisé avec les déclarations du gouverneur Kuroda)

TOKYO, 19 juin (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) a maintenu vendredi sa politique monétaire inchangée et son avis positif sur l'économie, estimant que la croissance prendra suffisamment de vigueur pour porter l'inflation à l'objectif de 2% sans stimulant monétaire supplémentaire.

Comme les marchés l'avaient anticipé, la banque centrale a réaffirmé sa promesse d'augmenter les liquidités et les dépôts à un rythme annuel de 80.000 milliards de yens (570 milliards d'euros) via notamment des achats d'obligations émises par l'Etat.

Le gouverneur Haruhiko Kuroda a observé que les entreprises consacraient une partie de plus en plus importante de leurs bénéfices à l'investissement et aux salaires, ce qui ne peut selon lui que stimuler l'économie japonaise.

"Les exportations accélèrent et iront de mieux en mieux grâce à une reprise économique prévisible à l'étranger et au soutien du yen faible", a-t-il dit, lors d'une conférence de presse.

Concernant le yen, il a ajouté que la politique monétaire n'avait pas d'objectif de taux de change et que la baisse du yen pour l'instant n'était pas un obstacle à cette même politique. Il a également dit qu'une hausse ou une baisse illimitée du yen n'était pas souhaitable et qu'il était donc approprié qu'il évolue au sein d'une marge de fluctuation qui reste toutefois difficile à apprécier.

Le gouverneur a également confirmé qu'il s'attendait à ce que l'inflation atteigne l'objectif de 2% entre avril et septembre 2016, projection qui laisse de nombreux analystes sceptiques.

Une enquête Reuters donne une croissance en rythme annualisé de 1,3% sur le trimestre avril-juin, le premier de l'exercice 2015-2016, contre 3,9% le trimestre précédent.

Les marchés voient la BoJ détendre les taux une nouvelle fois en octobre mais certains investisseurs repoussent leur prévision au-delà de cette date en raison de la croissance plus forte que prévu du premier trimestre calendaire.

L'institut d'émission a annoncé aussi son intention de ramener de 14 à 8 par an le nombre de réunions du comité de politique monétaire. (Leika Kihara, Stanley White, Tetsushi Kajimoto et Kaori Kaneko; Danielle Rouquié et Wilfrid Exbrayat pour le service français)