LEAD 1-Tsipras optimiste sur une solution à la crise grecque

vendredi 19 juin 2015 08h45
 

(Actualisé avec déclaration ministre grec §6-8, Allemagne §9-10)

ATHENES, 19 juin (Reuters) - Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a estimé vendredi qu'une solution à la crise de la dette de son pays allait être trouvée lui permettant à la fois de revenir à la croissance tout en demeurant au sein de la zone euro.

Le chef du gouvernement grec a salué la tenue d'un sommet d'urgence des dirigeants de la zone euro lundi après l'échec des discussions lors de la réunion de l'Eurogroupe jeudi à Luxembourg.

"Le sommet des dirigeants (de la zone euro) lundi est un développement positif sur la voie d'un accord", estime Alexis Tsipras dans un communiqué. "Tous ceux qui parient sur une crise et des scénarios catastrophe ont tort".

"Il y aura une solution fondée sur le respect des règles de l'UE et de la démocratie qui permettra à la Grèce de retrouver la croissance dans l'euro", a-t-il ajouté.

Le blocage des pourparlers, qui prive Athènes des moyens dont elle a besoin pour honorer ses remboursements de dettes, a provoqué une telle accélération des retraits des banques grecques au cours des derniers jours que la Banque centrale européenne (BCE) se demande si elles pourront ouvrir lundi. ( )

Interrogé sur la possibilité de parvenir à un accord lundi soir, le ministre grec de la Réforme administrative s'est voulu optimiste et a dit croire que c'était "le scénario le plus probable".

Ce n'est pas "seulement possible, (c'est) souhaitable pour tout le monde", a estimé George Katrougalos sur Radio France Internationale rappelant qu'une sortie de la Grèce de la zone euro serait "une catastrophe pour le projet d'unification européenne".

"Si on commence d'envisager qu'on peut aller vers l'arrière, ça ne va pas s'arrêter à un pays", a-t-il ajouté.   Suite...