SYNTHESE-Le FMI prive la Grèce de l'espoir d'un délai de grâce

jeudi 18 juin 2015 17h45
 

* Les discussions restent apparemment dans l'impasse

* Tsipras dénonce une insistance "aveugle" sur les retraites

* Athènes n'a pas demandé d'argent à la Russie, dit Moscou

* Un rassemblement pro-euro prévu à Athènes

* Les entreprises grecques écrivent à Tsipras

par Robin Emmott et Angeliki Koutantou

LUXEMBOURG/ATHENES, 18 juin (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a privé jeudi la Grèce de tout espoir d'éviter un défaut à la fin du mois si elle ne lui rembourse pas 1,6 milliard d'euros, entretenant une guerre des nerfs avec un gouvernement grec qui maintient son discours de fermeté face aux exigences des créanciers.

Les ministres des Finances de la zone euro étaient réunis à Luxembourg pour une réunion qui n'a que brièvement été présentée comme celle de la dernière chance, la Grèce ayant affirmé qu'elle n'entendait pas y discuter de nouvelles propositions.

Pour le ministre des Finances irlandais, Michael Noonan, il reviendra au sommet des chefs d'Etat et de gouvernement européens de la semaine prochaine de lever définitivement, si possible, l'hypothèque d'un défaut grec.   Suite...