BOURSE-Store Electronic Systems recherché après un contrat majeur

mercredi 17 juin 2015 09h52
 

PARIS, 17 juin (Reuters) - L'action Store Electronic Systems figure mercredi matin parmi les plus fortes progressions du CAC Mid & Small dans des volumes nourris en Bourse après un contrat majeur signé par le spécialiste des systèmes d'étiquetage électronique de gondole pour la grande distribution.

A 9h40, le titre gagne 2,17% à 11,29 euros dans des volumes représentant 9,1 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même instant le CAC Mid & Small grimpe de 0,14% dans des volumes équivalant à 9%.

Imagotag, filiale de Store Electronic Systems, a signé un contrat exclusif en Allemagne d'un montant global de 35 millions d'euros pour l'équipement de 250 magasins en Europe avec un groupe de distribution de "premier plan".

"Il s'agit d'un contrat majeur représentant plus d'un tiers du chiffre d'affaires réalisé par Store ES sur l'ensemble de 2014", constate Société générale dans une note.

Le courtier, citant le management de la société, précise que la réalisation du contrat pourrait s'étendre sur 2015 et 2016 et que le client dispose d'un parc de magasins "significativement plus important" que les 250 magasins actuellement concernés par le contrat.

D'autres contrats concernant le marché allemand sont actuellement en négociation avec d'autres distributeurs, ajoute le broker.

"Nous estimons que la signature de ce contrat 'garantit' une progression soutenue du chiffre d'affaires en 2015, potentiellement au-delà de notre prévision actuelle de 91,1 millions d'euros (+12,2% par rapport au 2014)", juge SocGen.

"En revanche, les conditions concurrentielles dans lesquelles il a été obtenu et le niveau élevé du dollar (qui renchérit les coûts d'approvisionnement) peuvent peser sur la marge."

Fin mars, le groupe avait dit anticiper un développement substantiel dans les années à venir compte tenu du potentiel de développement de son importante base clients, du rythme d'acquisition de nouveaux clients et de la dynamique d'Imagotag.   Suite...