Gérard Darel, en redressement judiciaire, cherche repreneur

mardi 16 juin 2015 19h37
 

PARIS, 16 juin (Reuters) - La marque de prêt-à-porter Gérard Darel a été placée en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce de Paris pour une durée de quatre mois et cherche désormais un repreneur, ont déclaré mardi à Reuters des sources proches du dossier.

Détenue à 90% par le fonds Advent et à 10% par la famille fondatrice Gerbi et entravée par une dette de quelque 100 millions d'euros, la marque n'est plus en mesure de respecter ses engagements envers les créanciers dans le contexte de crise que traverse le secteur de l'habillement en France.

"Gérard Darel a demandé son placement en redressement judiciaire et le Tribunal de commerce de Paris a accédé à sa demande pour une période de quatre mois", explique une source proche du dossier.

"Ils ont désormais quatre mois pour trouver un actionnaire qui prendra le relais d'Advent", poursuit cette source.

Interrogés, Gérard Darel comme Advent se sont refusés à tout commentaire sur le sujet.

Déficitaire, l'entreprise, également propriétaire de la marque Pablo, réalise un chiffre d'affaires d'environ 200 millions d'euros.

Créée en 1971, Gérard Darel s'est rendu célèbre par la réédition d'un collier de perles de verre noires porté par Jackie Kennedy avant de rencontrer un autre grand succès commercial, dans la maroquinerie cette fois, avec son sac "24 heures".

Mais l'entreprise n'a ensuite pas su rajeunir ses collections et offrir le renouveau stylistique nécessaire pour pouvoir affronter le marasme du marché français de l'habillement qui s'est stabilisé l'an dernier après six années consécutives de baisse.

(Pascale Denis, édité par Patrick Vignal)