LEAD 2-La Cour de justice de l'UE valide le programme OMT de la BCE

mardi 16 juin 2015 14h22
 

(Actualisé avec réactions en Allemagne)

par John O'Donnell et Michelle Martin

LUXEMBOURG/FRANCFORT, 16 juin (Reuters) - La Cour de justice de l'Union européenne a jugé mardi conforme au droit européen un programme de rachats de titres par la Banque centrale européenne (BCE).

Créées en 2012, au plus fort de la crise de la dette dans la zone euro, les opérations monétaires sur titre (OMT) consistent pour la BCE à racheter de la dette souveraine sur le marché secondaire à condition que le pays concerné en fasse la demande et soit lié par un programme d'assistance financière de l'UE.

La BCE n'y a jamais eu recours mais un groupe créé en Allemagne représentant 35.000 personnes, y compris des responsables politiques et des universitaires, avait saisi la Cour de justice de l'UE, plus haute juridiction européenne, pour contester sa légalité.

La décision de cette dernière, attendue car conforme à l'avis de l'avocat général, donne à l'institut présidé par Mario Draghi toute latitude pour poursuivre la mise en oeuvre d'un autre dispositif lancé en mars, l'assouplissement quantitatif, c'est-à-dire des rachats de titres, en grande partie souverains, pour 60 milliards d'euros par mois dans le but de relancer l'inflation et l'activité dans la zone euro.

Pour certains experts, cette décision renforcera les possibilités dont dispose Mario Draghi pour gérer des situations d'urgence, comme par exemple un éventuel "Grexit".

"Cela offre à la BCE une grande marge de manoeuvre pour réagir rapidement et avec souplesse aux situations de crise", estime Marcel Fratzscher, qui dirige l'institut berlinois de recherche économique DIW.

"La BCE salue ce jugement", a simplement réagi l'institut de Francfort, en disant qu'elle allait désormais l'examiner en détail.   Suite...