La 'bad bank" britannique rembourse encore E5,11 mds à l'Etat

mardi 16 juin 2015 10h18
 

LONDRES, 16 juin (Reuters) - La "bad bank" britannique, qui héberge les créances douteuses de deux établissements ayant fait l'objet de plans de sauvetage, a annoncé mardi avoir remboursé 3,7 milliards de livres (5,11 milliards d'euros) à l'Etat au cours de l'année qui s'est terminée en mars 2015, ce qui porte le total à 14,1 milliards.

La structure de défaisance UK Asset Resolution (UKAR) a précisé qu'elle avait réduit la taille de son bilan de 8,8 milliards de livres sur cette période.

UKAR s'emploie à liquider les créances de Northern Rock et de Bradford & Bingley, deux ex-sociétés de crédit immobilier devenues des établissements bancaires avant leur nationalisation en conséquence de la crise financière.

La "bad bank" a entamé en avril le processus de cession d'un portefeuille de crédits hypothécaires de 13 milliards de livres et la vente ou l'externalisation de ses activités bancaires attachées à la dette hypothécaire.

"Nous procédons actuellement à deux projets de cessions ambitieux qui, s'ils réussissent, accéléreront le remboursement des prêts de l'Etat et assureront la stabilité du service aux clients", a déclaré son directeur général Richard Banks. (Matth Scuffham, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)