LEAD 1-Statoil va supprimer jusqu'à 1.500 postes d'ici fin 2016

mardi 16 juin 2015 09h11
 

(Actualisé avec détails)

OSLO, 16 juin (Reuters) - Statoil a annoncé mardi une réduction de ses effectifs pouvant aller jusqu'à 7% du total ainsi qu'une diminution d'un tiers de ses consultants d'ici la fin 2016, le géant pétrolier norvégien continuant de supprimer des postes dans un contexte du bas niveau des cours de l'or noir et de marges réduites.

Le groupe public entend ainsi supprimer entre 1.100 et 1.500 postes d'ici la fin de l'année prochaine, ce qui vient se rajouter aux 1.340 suppressions de postes mises en oeuvre depuis la fin 2013.

Statoil va également faire baisser de 525 le nombre de ses consultants externes, le groupe entendant réduire ses coûts de 1,7 milliard de dollars par an à partir de 2016.

"Nous regrettons cette nécessité de nouvelles réductions, mais (elles) sont nécessaires au renforcement de la compétitivité de Statoil (...)", précise le groupe dans un communiqué.

Le groupe a précisé avoir jusqu'à présent supprimé des postes sur la base du volontariat, ajoutant qu'il voulait continuer à gérer ses effectifs au cours des 18 prochains mois sans avoir recours à des "mesures forcées".

Alors que Statoil fait partie des entreprises pétrolières qui paye le mieux ses salariés, le groupe, comme ses pairs, subit le bas niveau des cours du brut, avec un baril de Brent qui a perd quelque 50 dollars sur les 12 derniers mois pour évoluer à 64 dollars.

Le groupe, l'un des plus gros employeurs en Norvège, n'est pas rentré dans le détail des suppressions de postes programmées, ajoutant qu'il en dira plus à la fin du mois.

A fin 2014, Statoil comptait 22.516 salariés à temps plein et 1.411 consultants.

Vers 07h10, le titre Statoil était quasi-inchangé (-0,07%) alors que l'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes cédait 0,16%. (Balasz Koranyi, Benoit Van Overstraeten pour le service français)