June 15, 2015 / 3:49 PM / in 2 years

LEAD 1-Volkswagen va se réorganiser en quatre entités-sources

4 MINUTES DE LECTURE

(avec nouvelles sources, commentaires d'analystes)

FRANCFORT, 15 juin (Reuters) - Volkswagen va adopter une structure décentralisée qui se traduira par la création de quatre holdings distinctes dans le but d'améliorer la rentabilité, ont dit lundi trois sources au sein du premier constructeur automobile européen.

Les dirigeants de VW pourraient céder une partie de leur pouvoir dans le cadre de cette réorganisation qui se traduira par la création d'une entité dédiée aux marques grand public, d'une autre pour les véhicules utilitaires et de deux divisions pour les voitures haut de gamme, l'une sous l'aile d'Audi et l'autre sous celle de Porsche, ont dit les sources à Reuters.

Recruté en décembre chez BMW, Herbert Diess pourrait prendre la tête de la holding dédiée au marché grand public qui réunira les marques Volkswagen, Skoda et Seat, lors de sa prise de fonction le 1er juillet, ont dit les sources.

La nouvelle structure décentralisée avait été dévoilée lundi par le journal Handelsblatt, en citant des sources proches du constructeur automobile allemand.

VW s'est refusé à tout commentaire.

Cette réorganisation, sur laquelle les dirigeants de VW doivent travailler cet été, pourrait se traduire par un remaniement plus large au sein du management du groupe et entraîner le départ du responsable mondial des ventes Christian Kingler, avaient déjà dit la semaine dernière des sources internes.

Le constructeur de Wolfsburg veut dynamiser ses ventes à l'échelle régionale et gagner en agilité.

Les difficultés du groupe avaient éclaté en plein jour en avril avec le conflit ouvert entre Ferdinand Piëch et le président du directoire Martin Winterkorn, qui avait provoqué le départ du patriarche du clan au pouvoir chez Volkswagen.

Les ventes de VW se sont contractées en mai pour un deuxième mois consécutif, une première en près de cinq ans et demi, soulignant le besoin d'une profonde réorganisation.

L'éclatement du groupe en quatre compagnies holdings distinctes n'aura que peu d'impact, estiment certains analystes mais d'autres pensent qu'il contribuera à rendre le géant automobile plus flexible.

"Réorganiser les marques ne permet pas de vendre un seul produit en plus ou de créer de la valeur en soi", dit Arndt Ellinghorst, analyste chez ISI Evercore.

Les ventes de Volkswagen en Chine ont commencé à reculer après des années de forte croissance et les analystes considèrent que VW n'est pas parvenu à combler les lacunes dans sa gamme sur le premier marché automobile mondial, de même qu'il n'a pas su le faire aux Etats-Unis et au Brésil.

"VW a souvent répondu avec lenteur par le passé aux paramètres de marché qui évoluent rapidement", constate Marc-Rene Tonn, analyste chez M.M. Warburg. "Un réalignement des marques de cette manière est tout à fait justifié, cela clarifiera les responsabilités et accélérera les prises de décision."

Winterkorn a rencontré vendredi les membres du conseil de surveillance pour débattre de la nouvelle structure. Il souhaite avancer sur le sujet avant la trêve estivale, a dit l'une des sources. (Edward Taylor, Bertrand Boucey et Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below