LEAD 1-Areva va procéder à des licenciements secs, selon les syndicats

lundi 15 juin 2015 16h58
 

* Procédure sociale engagée dans l'activité biomasse-torréfaction

* 50 personnes concernées

* Areva dit qu'il fera tout pour éviter les départs contraints (Actualisé avec commentaire d'Areva)

PARIS, 15 juin (Reuters) - Areva va procéder à des licenciements secs dans le cadre de son plan de sauvetage, ont annoncé lundi les syndicats du spécialiste public du nucléaire.

Le groupe a annoncé début mai son intention de supprimer entre 5.000 et 6.000 postes au niveau mondial sur trois ans, dont 3.000 à 4.000 en France, en promettant de tout faire pour éviter des départs contraints.

"Lors des réunions des 9 et 10 juin sur la mise en place du PSE (plan de sauvegarde de l'emploi, NDLR) sur le groupe, la DRH a confirmé que des mesures de licenciements secs étaient en cours sur au moins une société du groupe", écrivent la CFDT, la CGT, la CFE-CGC, FO et l'Unsa dans un communiqué commun.

"Les organisations syndicales ont rappelé les engagements publics des ministères et même de la présidence de la République. Rien n'y a fait, la direction persiste et signe: les procédures se poursuivront", ajoute l'intersyndicale, sans préciser le nombre de postes qui seraient concernés par des licenciements.

Une porte-parole d'Areva a indiqué qu'une procédure sociale concernant 50 personnes était en cours de lancement dans l'activité biomasse-torréfaction du groupe (conception, construction et mise en service de centrales biomasse; construction d'unités de torréfaction de biomasse) et que ce projet ne concernait donc pas les activités nucléaires.

"Areva fera tout pour éviter les départs contraints et le plan sera conduit de manière exemplaire en faisant des propositions de reclassement au sein du groupe à tous les salariés concernés", a-t-elle précisé.   Suite...