L'ex-vice-président de PetroChina sera poursuivi pour corruption

lundi 15 juin 2015 07h00
 

PEKIN, 15 juin (Reuters) - L'ancien vice-président de la compagnie pétrolière PetroChina, Liao Yongyuan, a été exclu du Parti communiste et sera poursuivi pour crimes et notamment pour corruption, a annoncé lundi le Parti communiste chinois (PCC).

Liao Yongyuan a démissionné de ses postes de vice-président et d'administrateur en mars.

Selon l'organe du parti chargé de la lutte contre la corruption, la Commission centrale pour l'inspection de la discipline, Liao Yongyuan a accepté des pots-de-vin "énormes" et a pratiqué l'adultère.

Le Parti communiste mène toujours sa propre enquête avant que la justice ne soit saisie.

La Commission centrale avait indiqué auparavant que Liao faisait l'objet d'une enquête pour "violations graves de la discipline" liées à son rôle en tant que dirigeant de la China National Petroleum Corporation (CNPC), maison mère de PetroChina.

Liao, qui a passé 30 ans à la CNPC, avait été nommé vice-président de PetroChina en mai 2014, quelques mois après l'annonce par la Chine d'une enquête concernant plusieurs hauts dirigeants des deux sociétés.

Parmi ceux-ci figure Jiang Jiemin, ancien président des deux entités.

Le président chinois Xi Jinping a lancé une vaste campagne de lutte contre la corruption, en disant que cette pratique menaçait la survie même du PCC.

(Ben Blanchard avec Chen Aizhu; Danielle Rouquié pour le service français)