Grèce-Le compte à rebours sur la liquidité d'urgence enclenché

vendredi 12 juin 2015 17h24
 

* Les banquiers centraux se préparent à un retrait de l'ELA

* Le soutien de la BCE critique pour les banques et l'économie

* Un sursis de quelques semaines

par John O'Donnell

FRANCFORT, 12 juin (Reuters) - Les banquiers centraux de la zone euro n'excluent pas de retirer les financements d'urgence (ELA) consentis aux banques grecques en l'absence d'un accord entre Athènes et ses créanciers qui permette à la Grèce d'éviter de faire défaut sur sa dette.

Avec l'enlisement des négociations, La BCE et les banques centrales de la zone euro maintiennent la Grèce et son système bancaire à flot par l'octroi de liquidités d'urgence dont le plafond a été porté à 83 milliards d'euros.

Des sources au fait des discussions entre les dirigeants de la BCE et les gouverneurs des 19 banques centrales de la zone euro ont dit à Reuters que les banquiers centraux se préparaient à revenir sur l'ELA si aucun accord politique n'était conclu.

"Tant que les discussions sont en cours avec quelque espoir d'un accord, ce serait une folie de la part de la BCE de retirer l'ELA", a dit une source au fait des discussions.

"Si la Grèce se déclarait en défaut, tout changerait. Il serait très difficile pour la BCE d'autoriser des financements avec des collatéraux d'un débiteur en défaut."   Suite...