France-Face à la hausse des taux, l'Etat a encore un peu de marge

dimanche 14 juin 2015 11h00
 

* Brutale remontée des taux à long terme dans la zone euro

* Les prévisions budgétaires françaises pas encore menacées

* Révision des hypothèses attendue dans les prochaines semaines

par Jean-Baptiste Vey

PARIS, 14 juin (Reuters) - La brutale remontée des taux des emprunts à long terme des Etats de la zone euro a eu un impact sérieux sur leurs conditions de financement mais elle ne menace pas encore les prévisions budgétaires du gouvernement français.

Le rendement de l'emprunt d'Etat allemand à 10 ans, la référence de la zone euro, est passé d'un plus bas historique de 0,05% mi-avril à un plus haut de 1,06% mercredi sur le marché secondaire et celui de son équivalent français a grimpé d'un plus bas record de 0,33% à un plus haut de l'année à 1,40%.

La France, qui procède tous les premiers jeudis du mois à une adjudication de dette à long terme, a été parmi les premières victimes et a dû concéder le 4 juin un taux moyen de 1,28% pour emprunter 4,9 milliards d'euros d'obligations à 10 ans contre 0,98% en mai.

Ce niveau est nettement plus élevé que la moyenne prévue par le gouvernement pour l'ensemble de 2015 (0,85%) et supérieur au taux le plus élevé prévu pour cette année (1,2% fin 2015).

Mais, selon le ministère des Finances, les émissions à 10 ans depuis janvier se sont faites en moyenne au taux de 0,7%. Et le programme d'émissions moyen/long terme pour 2015 est déjà réalisé à 62,3%.   Suite...