La Bourse de Paris-Les valeurs du jour vendredi (clôture)

vendredi 12 juin 2015 18h11
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 12 juin (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la
Bourse de Paris, qui a clôturé en forte baisse, à nouveau
plombée par le dossier grec alors que de hauts fonctionnaires
européens ont pour la première fois évoqué l'éventualité d'un
défaut de la Grèce, selon plusieurs responsables de l'UE.
 
    L'indice CAC 40 a perdu 1,41% à 4.901,19 points,
enregistrant ainsi un repli de 0,4% sur l'ensemble de la
semaine:
    
    * Le recul du marché s'est fait sans grande distinction
thématique ou sectorielle, financières, cycliques ou défensives
pâtissant pratiquement toutes de la même façon de l'inquiétude
croissante à l'égard de la Grèce et ses possibles conséquences
sur l'avenir de la zone euro.
    AIR LIQUIDE s'est replié de 1,96% à 114,90 euros, 
LVMH de 1,9% à 162,35 euros, SCHNEIDER ELECTRIC
 de 1,89% à 63,77 euros et BNP PARIBAS de
1,29% à 55,30 euros.
    
    * Le SECTEUR IMMOBILIER européen (-1,45%) a perdu
du terrain, pénalisé par la récente remontée des taux d'intérêt.
UNIBAIL-RODAMCO (-2,39% à 227,10 euros) a accusé la
plus forte baisse du CAC 40 pendant que, hors CAC, ICADE
 a cédé 2,3% à 67,44 euros et MERCIALYS 2,18%
à 20,685 euros.
    
    * ENGIE (ex-GDF SUEZ) a fini en repli de 2,05% à
17,16 euros. Moody's a abaissé la perspective associée aux notes
de crédit du groupe à négative contre stable précédemment compte
tenu de la faiblesse de son environnement opérationnel.
 
    
    * Le SECTEUR européen de l'ENERGIE a reculé de
1,67%, plus forte baisse sectorielle en Europe, dans le sillage
des cours du pétrole (-1,12% pour le baril de Brent vers
18h). TOTAL a abandonné 1,85% à 44,56 euros quand,
hors CAC, MAUREL & PROM a fini en repli de 2,43% à
7,027 euros et CGG de 2,25% à 5,901 euros.
    
    * AIRBUS GROUP a reculé de 1,64% à 60,44 euros
malgré la confirmation par le PDG d'Airbus d'un objectif de
livraison du 1er A320neo d'ici la fin de l'année en réponse aux
interrogations rapportées par le journal Les Echos sur le
calendrier de l'appareil. 
    
    * A rebours de tendance, KERING (+0,53% à 159,90
euros) a signé la plus forte des deux seules hausses du CAC 40
en dépit de l'annonce par Prada d'une baisse de 44,2%
de ses ventes, affectées par l'Asie Pacifique.
Un stratégiste, qui anticipe toujours une amélioration des
résultats du groupe français, estime que le titre Kering est
sous-valorisé au regard de cette perspective.
    
    * ALSTOM a grappillé 0,02% à 26,40 euros. UBS a
réitéré son conseil d'achat et souligne dans une note que seul
0,5% des projets de fusion ont été rejetés par Bruxelles depuis
1990. Des sources proches des régulateurs européens ont indiqué
à Reuters que Bruxelles allait avertir General Electric 
sur le rachat de la branche énergie d'Alstom. 
    
    * ALTEN (+0,71% à 41,745 euros) a enregistré la
plus forte des quelques progressions du SBF 120.
Kepler Cheuvreux a souligné dans une note la solidité de la
dynamique du groupe, le broker évoquant un bon début de deuxième
trimestre.
    
    * ELIOR a grimpé de 0,5% à 17,995 euros. Exane
BNP Paribas a relevé son conseil sur la valeur de "neutre" à
"surperformance" et porté son objectif de cours de 16 à 20,80 
euros. 
    
    * ZODIAC AEROSPACE (-5,36% à 31,005 euros) a signé
la plus mauvaise performance du SBF 120 après que
l'équipementier aéronautique a averti qu'il ne pourrait
probablement pas atteindre son objectif de résultat opérationnel
courant pour 2014-2015 en raison des coûts occasionnés par les
retards de livraison de sièges. 
    
    * SOLOCAL a encore lâché 5,05% à 0,357 euro,
portant à 20,3% sa chute depuis mercredi et la publication par
Kepler Cheuvreux d'une note très sévère sur la situation
financière du spécialiste des annuaires imprimés et numérisés.
 

 (Alexandre Boksenbaum-Granier et Raoul Sachs, édité par
Jean-Michel Bélot)