Orix et Vinci préselectionnés pour l'aéroport japonais de Kansai

vendredi 12 juin 2015 11h58
 

TOKYO, 12 juin (Reuters) - Le groupe financier japonais Orix et son partenaire français Vinci ont été retenus pour présenter une offre définitive de reprise de la concession de l'aéroport japonais de Kansai, a annoncé vendredi la société publique chargée de cette privatisation.

New Kansai International Airport, qui gère pour l'instant le cinquième aéroport japonais par le nombre de passagers, a précisé que la dernière phase de l'appel d'offres s'achèverait le 18 septembre, ajoutant que les deux autres candidats n'avaient pas été retenus.

La première phase de l'appel d'offres s'était achevée le 22 mai. La procédure porte sur une concession de 44 ans incluant l'aéroport international voisin d'Osaka.

Le prix de la concession pourrait dépasser 2.000 milliards de yens (14,4 milliards d'euros). (Junko Fujita, Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)