Nouveau contretemps pour le nettoyage de la centrale de Fukushima

vendredi 12 juin 2015 05h52
 

TOKYO, 12 juin (Reuters) - L'évacuation des barres de combustible d'uranium usé de la centrale nucléaire de Fukushima, détruite par un tremblement de terre et un tsunami en 2011, va connaître un nouveau retard qui pourrait atteindre trois ans, ont annoncé vendredi les autorités japonaises.

Le gouvernement a approuvé une révision du calendrier de démantèlement de la centrale, qui repousse à 2017, au plus tôt, le début du retrait du combustible nucléaire usé.

C'est la deuxième fois que le calendrier est ainsi révisé, même si l'objectif final d'un déclassement complet dans 30 à 40 ans reste inchangé.

Ce nouveau contretemps intervient alors que l'opérateur de Fukushima Daiichi, Tokyo Electric Power (Tepco), peine à réduire les hauts niveaux de radiation à l'intérieur de la centrale.

(Kentaro Hamada; Tangi Salaün pour le service français) )