Athènes a promis de travailler intensivement, dit Merkel

jeudi 11 juin 2015 10h29
 

BRUXELLES, 11 juin (Reuters) - La Grèce s'est engagée auprès de ses partenaires européens à mener des discussions intensives avec ses créanciers dans les jours qui viennent pour résoudre toutes les questions liées à sa dette et éviter un défaut à la fin du mois, a déclaré jeudi Angela Merkel.

La chancelière allemande et le président français François Hollande se sont entretenus mercredi soir à Bruxelles avec le Premier ministre grec Alexis Tsipras.

Ce dernier a également rencontré Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, et les deux hommes doivent se revoir ce jeudi.

"A la fin des discussions, il y avait unanimité totale sur le fait que la Grèce allait travailler intensivement et avec une forte pression avec les trois institutions dans les jours à venir pour résoudre toutes les questions ouvertes", a dit la chancelière allemande à son arrivée à un sommet entre dirigeants européens et latino-américains à Bruxelles.

La Grèce cherche à conclure un accord avec ses créanciers (Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international) sur un ensemble de réformes économiques en échange d'une aide pour ne pas faire défaut sur sa dette à la fin du mois, quand elle pourrait devoir rembourser 1,6 milliard d'euros au fonds monétaire international (FMI). (Robert-Jan Bartunek, Philip Blenkinsop; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)