L'investissement ralentit en Chine

jeudi 11 juin 2015 09h03
 

PEKIN, 11 juin (Reuters) - La croissance des investissements en actifs fixes en Chine est tombée en mai à son niveau le plus faible depuis près de 15 ans, malgré la stabilisation de celle des ventes au détail et de la production industrielle, une évolution qui plaide en faveur de nouvelles mesures de soutien à l'activité.

Les investissements en actifs fixes, un moteur clé de la deuxième économie mondiale, ont augmenté de 11,4% sur les cinq premiers mois de l'année par rapport à la période correspondante de l'an dernier alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 12%, comme sur janvier-avril.

Certains analystes estiment que le ralentissement du marché immobilier chinois a pénalisé l'investissement, la baisse des prix des logements pesant sur le moral des ménages, donc sur la consommation.

"Les indicateurs montrent que la situation économique reste sombre", résume Li Huyong, économiste de Shenyin Wanguo Securities à Shanghaï.

"L'investissement est vital pour assurer la stabilisation de la croissance à court terme et les mauvaises performances de l'investissement mettent l'économie sous pression. Nous prévoyions auparavant une croissance de 7% (sur un an) au deuxième trimestre, nous nous attendons désormais à ce que la croissance ralentisse à 6,8%."

La production industrielle a augmenté de 6,1% en rythme annuel le mois dernier, a précisé le Bureau national de la statistique, une hausse légèrement plus marquée qu'attendu (+6,1%) après +5,9% en avril.

INVENDUS ET SURCAPACITÉS

Les ventes au détail, elles, ont augmenté de 10,1% sur un an le mois dernier, une progression conforme au consensus, après +10,0% en avril.   Suite...