10 juin 2015 / 17:26 / il y a 2 ans

Une sortie de l'euro serait un avertissement sérieux-Coeuré

PARIS, 10 juin (Reuters) - La sortie d‘un pays de la zone euro constituerait un avertissement sérieux pour l‘Europe, a déclaré Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne.

La BCE “souhaite que la Grèce reste dans l‘euro”, dit-il dans une interview à paraître jeudi dans La Croix.

“Je me refuse à discuter d‘une sortie de la Grèce de la zone euro car ce n‘est pas dans ce cadre que l‘on travaille”, ajoute-t-il.

“Nous finançons l‘économie grecque et nous travaillons à trouver un accord avec Athènes aux côtés du FMI et de la Commission européenne, avec l‘objectif de garder la Grèce dans la zone euro.”

Pour Benoît Coeuré, si un pays sortait un jour de la zone euro, “cela serait un avertissement sérieux pour l‘Europe, car la question serait inévitablement posée de savoir si ce scénario peut se renouveler.”

Le responsable de la BCE indique d‘autre part que l‘institution de Francfort agirait si des fluctuations excessives de marchés menaçaient son objectif de stabilité des prix.

“La BCE n‘a pas pour objectif de contrer la volatilité à court terme, ce qui reviendrait à fournir une police d‘assurance gratuite aux opérateurs de marché”, dit-il.

“En revanche, nous ne laisserions pas des fluctuations excessives des marchés financiers mettre en danger la réalisation de notre objectif, qui est de garantir la stabilité des prix à moyen terme”, ajoute Benoît Coeuré.

“Notre meilleure contribution, c‘est d‘être clair sur les orientations futures de la politique monétaire”, souligne-t-il.

Depuis leur plus bas de la mi-avril, les rendements des obligations de la zone euro connaissent des journées agitées et sont vivement remontés, celui du Bund allemand de référence à dix ans passant de 0,05% à près de 1% ce mercredi.

Prié de dire s‘il est candidat à la succession du gouverneur de la Banque de France Christian Noyer, dont le mandat vient à échéance cette année, Benoît Coeuré répond : “C‘est une décision qui n‘appartient qu‘au président de la République.”

“La Banque de France est le deuxième actionnaire de la BCE. C‘est une magnifique institution qui doit continuer à faire entendre sa voix dans la zone euro et dans les débats financiers mondiaux.” (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below