Le franc suisse éclipse le yen comme devise refuge avec la Grèce

mardi 9 juin 2015 15h51
 

LONDRES, 9 juin (Reuters) - Le franc suisse s'est imposé comme le grand gagnant du blocage persistant des négociations entre la Grèce et ses créanciers, supplantant le yen comme devise refuge auprès des investisseurs en dépit de taux d'intérêt punitifs.

Les gestionnaires d'actifs ont accru leur détention de francs au cours des dernières semaines, rassurés par l'excédent de la balance courante suisse et par une rémunération réelle positive en dépit de taux directeurs négatifs à -0,75%, grâce à la baisse plus marquée des prix de détail.

Le franc suisse et le yen sont traditionnellement recherchés par les investisseurs en période de turbulences sur les marchés financiers et d'incertitudes économiques, le yen ayant leur faveur en raison d'une meilleure liquidité.

Le franc suisse a été la plus demandée des grandes devises au cours des trois semaines écoulées, montrent des données de la banque suisse UBS.

"Il ne fait pas de doute qu'entre le yen et franc suisse, le yen a perdu du terrain", a dit Niels Christensen, stratégiste changes chez Nordea. "Dans un contexte d'aversion pour le risque, en particulier avec les inquiétudes sur la Grèce, nous n'avons pas constaté une réaction aussi marquée sur le yen que sur le franc suisse."

Le franc suisse est au plus haut contre le yen depuis la fin janvier après la flambée provoquée par l'abandon soudain par la Banque nationale suisse (BNS) du cours plancher de 1,20 euro.

La BNS avait simultanément abaissé son taux directeur pour décourager les entrées de capitaux. A -0,75%, il était le plus bas au monde mais la Banque du Danemark a depuis abaissé le sien au même niveau.

COURANT ACHETEUR   Suite...