LEAD 3-Vodafone parle échange d'actifs et non fusion avec Liberty

vendredi 5 juin 2015 20h11
 

(Actualisé avec réactions, contexte, cours)

par Sarah Young et Pamela Barbaglia

LONDRES, 5 juin (Reuters) - Vodafone, le deuxième opérateur mobile du monde, a annoncé vendredi avoir engagé des discussions en vue d'un échange d'actifs avec Liberty Global , un groupe américain numéro un du câble en Europe.

Analystes et banquiers spécialistes du secteur estiment qu'une alliance entre les deux groupes pourrait notamment concerner la Grande-Bretagne et l'Allemagne, les deux plus importants pays dans lesquels ils sont l'un comme l'autre présents.

Vodafone, dont la téléphonie mobile a longtemps constitué l'unique activité, s'est engagé depuis quelques années dans une stratégie de diversification pour tenter de rattraper son retard sur des concurrents également présents dans le fixe, comme Orange, Telefonica ou Deutsche Telekom .

Le britannique fait l'objet depuis longtemps déjà de spéculations autour d'un rachat ou d'un rapprochement avec Liberty, dans un contexte de convergence entre câble et téléphonie. Mais dans son communiqué de vendredi, il souligne bien que les discussions en cours ne visent pas à conclure une fusion et il ne précise pas les activités qui pourraient être concernées par un accord d'échange.

Pour les analystes de Deutsche Bank, "un échange d'actifs permettrait aux deux parties de renforcer leurs positions respectives dans des marchés qui convergent et il pourrait mener à un rapprochement total à plus long terme".

A la Bourse de Londres, l'action Vodafone a fini la journée en baisse de 2,44%. A Wall Street, le titre Liberty Global gagnait 1,26% vers 17h55 GMT.

Le groupe américain, présent dans 12 pays en Europe, affiche une capitalisation boursière de plus de 46 milliards de dollars (41,4 milliards d'euros), contre 66 milliards de livres (90,7 milliards d'euros) pour Vodafone.   Suite...