Le gérant Rick Rieder (BlackRock) positif sur les Bunds

jeudi 4 juin 2015 23h47
 

4 juin (Reuters) - Le gérant obligataire Rick Rieder, directeur des investissements chez BlackRock, a une opinion positive sur les fonds d'Etat européens et envisage de renforcer son portefeuille en Bunds.

En course pour sa semaine la plus difficile depuis l'avènement de l'euro, le rendement de l'obligation d'Etat allemande à 10 ans a gagné plus de 10 points de base à 0,998% jeudi avant de se retourner à la baisse et de finir à 0,83%, en repli de trois points de base sur la journée.

Le 21 avril, le rendement du Bund était tombé à 0,10%.

"Les Bunds commencent à être intéressants autour du niveau de 1%", a dit Rick Rieder dans un entretien à Reuters.

BlackRock, le numéro un mondial de la gestion d'actifs avec 4.800 milliards de dollars d'encours sous gestion, renforce sa position sur l'Europe et Rick Rieder s'est dit positif sur la région en dépit des incertitudes sur le dossier grec.

La Grèce a annoncé jeudi au Fonds monétaire international qu'elle reportait à la fin du mois un remboursement prévu vendredi, alors que les négociations avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international continuent d'achopper sur la question politiquement sensible des retraites.

"Ce mouvement de va et vient va durer encore une semaine ou deux", a prédit le gérant de BlackRock.

Il a par ailleurs écarté l'idée que la Banque centrale européenne puisse avancer la fin de son programme de rachat d'actifs. "Certes l'économie européenne se porte raisonnablement bien, mais la BCE ne mettra pas fin au programme avant (la date prévue de) septembre 2016", a-t-il dit.

Il s'en tient par ailleurs à son pronostic d'un début de relèvement des taux de la Réserve fédérale américaine en septembre, contrairement à d'autres investisseurs qui pensent que la banque centrale attendra finalement 2016.

"Cette Réserve fédérale a montré une certaine propension à la patience mais nous pensons qu'il y a pas mal de justification à ce qu'elle bouge (sur les taux)", a-t-il conclu. (Jessica Toonkel, Véronique Tison pour le service français)