Pas plus de cessions d'actifs pour recapitaliser Areva-Sapin

jeudi 4 juin 2015 16h18
 

PARIS, 4 juin (Reuters) - L'Etat n'a pas besoin d'accélérer les cessions d'actifs pour faire face aux obligations de recapitalisation du groupe nucléaire Areva, a déclaré jeudi le ministre des Finances, Michel Sapin.

L'Etat a validé mercredi le projet de reprise par EDF de l'activité réacteurs nucléaires d'Areva et a également annoncé son intention de recapitaliser le groupe.

"Il n'y a pas besoin d'accélération particulière pour faire face aux obligations qui seront les nôtres, celles de l'Etat actionnaire, lorsque nous aurons, à la fin de toutes les négociations, déterminé le montant exact nécessaire de recapitalisation d'Areva", a-t-il déclaré à la presse lors d'une conférence à l'OCDE.

"Nous avons parfaitement la capacité au cours de l'année ou de l'année suivante de faire face à ce besoin avec les ventes possibles", a-t-il ajouté.

Le gouvernement avait annoncé en octobre dernier qu'il prévoyait de céder de cinq à 10 milliards d'euros d'actifs au cours de 18 prochains mois. (Jean-Baptiste Vey, édité par Jean-Michel Bélot)