LEAD 1-Tesco envisage de céder sa filiale sud-coréenne-sources

jeudi 4 juin 2015 15h25
 

(Actualisé avec précisions sur les acheteurs potentiels et la valorisation, contexte, cours)

HONG KONG, 4 juin (Reuters) - Le distributeur britannique en difficulté Tesco étudie la possibilité de céder ses activités en Corée du Sud, estimées à six milliards de dollars (5,3 milliards d'euros), et a mandaté HSBC pour le conseiller sur ce projet, a-t-on appris jeudi de plusieurs sources proches du dossier.

Une telle démarche constitue la première étape concrète d'un désengagement partiel du groupe d'Asie, qui alimente les spéculations depuis des mois. Une cession de la filiale sud-coréenne serait la plus importante restructuration décidée par le nouveau directeur général Dave Lewis, depuis son arrivée à la tête de Tesco l'an dernier.

La filiale sud-coréenne pourrait susciter des offres des groupes de capital-investissement internationaux KKR, Carlyle Group, CVC Partners et TPG Capital Management, ainsi que du groupe local MBK Partners, ont expliqué les sources.

KKR et Carlyle ont refusé de commenter l'information jeudi. TPG, CVC et MBK n'ont pas fait de commentaire dans l'immédiat.

La filiale sud-coréenne, qui compte 425 magasins, a réalisé sur l'exercice 2014-2015 un chiffre d'affaires de 5,38 milliards de livres sterling (7,33 milliards d'euros) hors TVA, précise son rapport annuel.

Elle a dégagé sur l'exercice un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciations et amortissements (Ebitda) d'environ 750 millions de dollars (666 millions d'euros) selon l'une des sources, ajoutant qu'elle pourrait être cédée sur la base d'une valorisation de sept à huit fois l'Ebitda.

TESCO EST CONTRAINT DE SE RESTRUCTURER   Suite...