La saturation du marché des matières premières peut durer-BHP

mercredi 3 juin 2015 08h11
 

CANBERRA, 3 juin (Reuters) - BHP Billiton a averti mercredi que la situation de saturation du marché des matières premières risquait de se prolonger, avec à la clé des pressions continues sur les cours.

Sur les marchés des métaux, une nouvelle offre à bas coûts peut dorénavant se développer pour répondre à une demande croissante, a dit le directeur général du géant minier, Andrew Mackenzie, devant un parterre de professionnels du secteur et de parlementaires australiens à Canberra.

"Une offre supplémentaire apparue en période de hausse des prix mettra plus de temps à être absorbée, et cela veut dire un excédent qui risque de perdurer quelque temps".

Andrew Mackenzie a également dit que les prix de la plupart des matières premières étaient à présent inférieurs aux records atteints dans un passé récent et proches de niveaux plus soutenables sur le long terme.

Le premier groupe minier mondial et son concurrent Rio Tinto se sont vu eux-mêmes reprocher en Australie d'avoir exploité à outrance leurs mines de fer alors même que les cours chutaient.

Les groupes miniers doivent également faire face à la chute des cours de matières premières telles que le cuivre, le charbon, le nickel entre autres.

Fortescue Metals Group a tenté sans succès le mois dernier de persuader le gouvernement australien d'ouvrir une enquête sur la surproduction présumée de BHP et de Rio, affirmant qu'elle était préjudiciable à l'économie.

La démarche du quatrième producteur mondial du minerai de fer a été condamnée par le groupe de pression Minerals Council of Australia, qui y a vu des menaces d'"interventionnisme" de la part de l'Etat.

Le prix du minerai de fer, la principale source de revenus à l'exportation de l'Australie, est tombé à un plus bas de 46,70 dollars la tonne en avril .IO62-CNI=SI, moins de la moitié du prix en vigueur un an auparavant, mais il est remonté depuis à un peu plus de 60 dollars.

(James Regan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)