France-Décision d'ici fin juin sur un permis de la Samaritaine

mercredi 3 juin 2015 17h08
 

PARIS, 3 juin (Reuters) - Le Conseil d'Etat devrait se prononcer définitivement d'ici fin juin sur l'annulation d'un des permis de construire du chantier de la Samaritaine, propriété du groupe LVMH, a-t-on appris mercredi auprès de l'un des plaignants.

Le rapporteur public du Conseil d'Etat s'est prononcé mercredi pour la validation de ce permis de construire, annulé après le recours de deux associations, a précisé à Reuters Julien Lacaze, vice-président de la Société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France (SPPEF).

Le Conseil d'Etat devrait rendre sa décision d'ici deux à trois semaines, a-t-il ajouté.

La cour administrative d'appel de Paris avait confirmé début janvier l'annulation de ce permis, qui concerne un bâtiment situé sur la rue de Rivoli.

Les associations requérantes estiment que le projet signé par l'agence japonaise d'architecture Sanaa, qui prévoit d'orner la façade d'un verre sérigraphié, ne respecte pas les prescriptions du plan local d'urbanisme et apparaît "dissonant" par rapport aux bâtiments de style haussmannien de la rue.

"On s'oppose à ces bâtiments spectaculaires qui mettent en péril le modèle homogène de Paris", a expliqué Julien Lacaze à Reuters. "Ce bâtiment, c'est peut-être le bâtiment de trop."

Le permis concernant les bâtiments proches de la Seine a quant à lui été validé en avril 2014.

Le célèbre grand magasin, partie d'un vaste ensemble de quatre bâtiments entre la Seine et la rue de Rivoli, avait été racheté en 2000 par le groupe LVMH et fermé en 2005 pour des raisons de sécurité.

LVMH avait obtenu le feu vert de la ville de Paris pour sa reconstruction en décembre 2012, après avoir revu sa copie, la mairie ayant jugé insuffisant le nombre de logements sociaux du projet initial.   Suite...