** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture des Bourses en Europe **

mardi 2 juin 2015 09h36
 

PARIS/LONDRES, 2 juin (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note hésitante mardi, les marchés attendant la publication de la statistique de l'inflation dans la zone euro et restant attentifs aux derniers développements autour du dossier grec.

L'estimation rapide du taux d'inflation de mai, publiée à 9h00 GMT et prévue à +0,2%, sera particulièrement suivie alors que la BCE tient mercredi une réunion de politique monétaire.

À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,06% à 5.022,11 points vers 07h20 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,20% mais le FTSE grignote 0,04% à Londres.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro baisse de 0,03% et le FTSEurofirst 300 de 0,20%.

Les espoirs de progrès sur la dette grecque soutiennent Madrid et Milan, en hausse de respectivement 0,31% et 0,52%. La Bourse grecque, qui ouvre à 7h30 GMT, progresse quant à elle de 0,3% dans les premiers échanges.

Sur le marché obligataire, la perspective d'une avancée dans les discussions entre la Grèce et ses bailleurs de fonds a fait retomber le contrat future du Bund allemand à 154,38 en début de matinée et le rendement de l'emprunt allemand à 10 ans a progressé de 6 points de base à 0,58%.

Angela Merkel, François Hollande et les dirigeants de la BCE Mario Draghi, du FMI Christine Lagarde et de la Commission européenne Jean-Claude Juncker ont convenu lundi soir lors d'un mini-sommet impromptu à Berlin de "travailler de façon intense" au cours des prochains jours sur la question de la dette grecque.

Pour Mathias van der Jeugt, stratégiste chez KBC, le fait que ces hauts dirigeants se réunissent au sujet de la Grèce signifie "qu'ils tentent de trouver une issue pour sortir de l'impasse politique et c'est un développement positif qui va probablement favoriser l'appétit pour le risque".

Le commissaire européen aux Affaires économiques et financières Pierre Moscovici a déclaré que les discussions commençaient à porter leurs fruits, même s'il reste encore des efforts à consentir de part et d'autre.   Suite...