La Bourse de Paris-Les valeurs du jour lundi (clôture)

lundi 1 juin 2015 19h03
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 1er juin (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la
Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en hausse de
0,35% à 5.025,30 points dans le sillage de New York après la
publication d'indicateurs (dépenses de construction en forte
hausse en avril et accélération de l'activité manufacturière aux
Etats-Unis) et 
. L'incertitude persistante autour du dossier
grec à l'approche du 5 juin, date d'échéance d'un remboursement
au FMI, a coiffé le marché.
    
    * AIRBUS GROUP (+1,68% à 61,82 euros) a fini en
tête des hausses du CAC 40, porté pa la faiblesse de l'euro
contre dollar. Le loueur d'avions, Intrepid Aviation,
premier créancier devant AIRBUS, de la compagnie japonaise en
difficulté Skymark Airlines, cherche un investisseur susceptible
de contrer le projet de montée au capital d'ANA Holdings
, selon des documents administratifs. 
    
    * PERNOD RICARD a pris 1,64% à 114,40 euros, porté
aussi par la faiblesse de l'euro. Depuis le 13 mai, le titre a
retrouvé une configuration haussière et gagné quelque 4% entre
le 13 mai et la clôture de vendredi, la visite de François
Hollande à Cuba à la mi-mai ayant tourné les projecteurs sur lq
forte croissance des ventes du rhum Havana Club, une
co-entreprise Pernod Ricard et Cuba Ron SA, quand les frontières
des Etats-Unis s'ouvriront aux produits cubains. 
        
    * Les PHARMACEUTIQUES (+1,04%) ont signé une des
plus fortes hausses sectorielles en Europe alors que se tient le
Congrès annuel de l'ASCO (American Society of Clinical
Oncology), depuis samedi et jusqu'à mardi à Chicago,
l'immuno-oncologie étant, selon des analystes, en passe de
bouleverser le traitement du cancer.
    * SANOFI a gagné 1,02% à 90,06 euros. Kepler
Cheuvreux a relevé son objectif de cours de 85 à 90 euros, en
maintenant son conseil de conserver sur la valeur, dans
l'attente des effets qu'aura sur l'antidiabétique Lantus, dont
le brevet expire cette année, le lancement attendu d'une copie
(Abasaglar) par Eli Lilly. Le broker se dit en outre
optimiste sur le lancement d'ici à la fin de l'année du  nouveau
anticholestérol de Sanofi, Praluent.
    * TRANSGENE, qui a présenté devant l'ASCO de
nouveaux résultats positifs d'études de phase 2 de son produit
d'immunothérapie TG4010 dans le traitement du cancer du poumon à
petites cellules, a grimpé de 5,47% à 5,01 euros. (le
communiqué: )
    * GENTICEL a fait un bond de 9,66% à 7,95 euros
après avoir annoncé des résultats positifs pour son candidat
vaccin GTL002 contre des virus susceptibles de provoquer des
cancers du col de l'utérus. 
    * IPSEN, une autre biotech spécialisée en
neurologie, endocrinologie et uro-oncologie, s'est adjugé 2,84%
à 50,01 euros et signé la plus forte hausse du SBF 120, le titre
ayant comblé en séance un gap baissier ouvert vendredi à 49,79
euros.
    
    * Les équipementiers automobile, VALEO (+1,41% à
147,40 euros) ou MICHELIN (0,96% à 98,51 euros) - à
l'inverse ds constructeurs PSA (-0,76% à 18,855 euros
et RENAULT (+0,28% à 94,79 euros) - n'ont pas été
affectés par la baisse de 4% des immatriculations de voitures
neuves en mai, leur première baisse depuis le début de l'année.
 
    
    * VINCI a pris 1,31% à 54,79 eurps. UBS réitère
son conseil d'achat sur la valeur et porte son objectif de cours
de 56 à 62 euros.
      
    * ELIOR a ajouté 1,90% à 16,92 euros après un
gain de 1,53% vendredi consécutif à la publication des résultats
semestriels du groupe de restauration collective. Nomura a
entamé sa couverture de la valeur avec un conseil à l'achat et
un objectif de cours de 20,75 euros.
    
    * SOLVAY (-0,91% à 124,85 euros) a accusé la plus
forte baisse du CAC 40. JP Morgan a réitéré son conseil de
sous-pondérer sur le titre du groupe chimique et abaissé son
objectif de cours de 95 à 93 euros.
     
     * NEXANS (-3,45% à 34,83 euros) a enregistré la 
la plus forte baisse du SBF 120 après avoir renoncé à
procéder à une opération sur le marché obligataire à ce stade en
raison de la volatilité du marché. 
    
    * LATÉCOÈRE (-1,28% à 10,06 euros) a annoncé
vendredi la signature d'un protocole de conciliation avec
l'ensemble de ses créanciers, dans le prolongement de l'accord
signé le 30 avril sur sa dette et de la constitution d'un noyau
dur d'actionnaires de référence. 
    
    

 (Raoul Sachs, édité par Matthieu Protard)