LEAD 1-Brésil-Le PIB se contracte au T1, récession en vue

vendredi 29 mai 2015 20h17
 

(Actualisé avec détails)

RIO DE JANEIRO, 29 mai (Reuters) - L'économie brésilienne s'est contractée de 0,2% au premier trimestre par rapport au trimestre précédent, ce qui laisse entrevoir une récession sur l'ensemble de l'année en raison notamment d'une nouvelle baisse des investissements des entreprises.

Le chiffre du produit intérieur brut (PIB), publié vendredi par l'institut officiel des statistiques IBGE, s'avère cependant meilleur qu'attendu puisque l'estimation médiane des analystes interrogés par Reuters donnait un recul de 0,5% du produit intérieur brut (PIB).

En rythme annuel, le PIB du Brésil a reculé de 1,6% au premier trimestre, alors que le consensus s'établissait à -1,8%.

Ces données moins mauvaises que prévu, qui s'explique par une bonne tenue du secteur agricole sur fond de hausse des prix du café, font progresser le real brésilien de 0,6% face au dollar.

Mais avec les baisses des dépenses publiques, le relèvement de certaines taxes et l'augmentation du prix de l'électricité et autres produits décidés depuis le début de son deuxième mandat entamé le 1er janvier, Dilma Roussefft, la présidente du pays a, aux yeux de certains économistes, créé les conditions d'une récession.

"La tendance est à un affaiblissement de la croissance. Le Brésil retourne en récession", a déclaré Cristian Maggio, analyste chez TD Securities.

Les investissements des entreprises ont baissé de 1,3% sur les trois premiers mois de 2015, enchaînant ainsi leur septième recul trimestriel de suite, du jamais depuis que cette donnée a commencé à être mesurée en 1996.

La consommation des ménages a reculé de 1,5%, repli le plus marqué depuis la crise financière de 2007-2009. (Silvio Cascione et Alonso Soto, Myriam Rivet et Benoît Van Overstraeten pour le service français)