Contraction inattendue de l'économie canadienne au 1er trimestre

vendredi 29 mai 2015 15h00
 

OTTAWA, 29 mai (Reuters) - L'économie canadienne a subi au premier trimestre une contraction inattendue, la plus marquée depuis près de six ans, en raison de la baisse de l'investissement des entreprises et des exportations, montrent les statistiques officielles publies vendredi.

Le produit intérieur brut (PIB) a diminué de 0,6% en rythme annualisé sur les trois premiers mois de l'année alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une croissance de 0,3%.

Ce chiffre marque une dégradation très marquée puisqu'au quatrième trimestre de l'an dernier, le PIB avait progressé de 2,2%, toujours en rythme annualisé. Il s'agit de la plus mauvaise performance du Canada depuis le deuxième trimestre 2009.

La Banque du Canada prévoyait une stagnation du PIB en raison de l'impact sur l'activité de la chute des cours du pétrole.

L'investissement des entreprises a diminué de 9,7% en rythme annualisé sur les trois premiers mois de l'année.

Le PIB réel de mars a lui aussi été plus mauvais qu'attendu avec un recul de 0,2% et celui de février a été révisé en baisse à -0,1%.

Le communiqué de Statistique Canada: bit.ly/1Ktbzp4

Les indicateurs canadiens en temps réel

(Bernadette Baum, Marc Angrand pour le service français)