BOURSE-Safran recule, Natixis met en garde sur les risques à venir

vendredi 29 mai 2015 11h25
 

PARIS, 29 mai (Reuters) - L'action Safran accuse vendredi matin la plus forte baisse de l'indice CAC 40, pénalisée par une note de Natixis sur la valeur dans laquelle le courtier estime que les années à venir devraient être moins favorables pour le motoriste pour l'aérospatiale et la défense.

A 11h09, le titre recule de 2,04% à 65,37 euros, contre un repli de 0,91% pour le CAC 40 au même instant.

"Safran a connu un parcours boursier remarquable depuis 2009, grâce à un environnement favorable et à ses mérites propres. Les années à venir devaient être moins brillantes et porteuses de plus de risques", prévient dans sa note Natixis.

Depuis le recentrage de Safran sur l'Aéronautique-Défense-Sécurité, le groupe a vu sa marge d'Ebit passer de 5,9% en 2006 à 13,6% en 2014 et sa capitalisation boursière être multipliée par 4,5, souligne l'intermédiaire.

"Nous considérons que l'avenir pourrait être affecté par les conséquences financières de sujets purement techniques, dont l'avenir du moteur LEAP 1B et sa plateforme, le B737MAX", estime toutefois le broker.

Safran s'est montré le mois dernier "totalement confiant" quant à l'entrée en service de son nouveau moteur LEAP prévue pour 2016 et a alors confirmé tabler pour 2015 sur une hausse de son chiffre d'affaires ajusté comprise entre 7% et 9% et sur une augmentation de son résultat opérationnel courant ajusté légèrement supérieure à 10%.

"Safran prend un triple risque: celui de ne pas atteindre les économies promises, de devoir prendre en charge les frais liés à une usure prématurée du moteur et enfin de devoir déprécier une R&D fortement capitalisée", considère Natixis.

Ce dernier a abaissé son conseil sur la valeur d'"acheter" à "neutre" et ramené son objectif de cours de 74 à 66 euros. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)