CORR-France-"Anomalie" signalée à la centrale nucléaire de Cattenom

jeudi 28 mai 2015 18h03
 

(Bien lire jeudi)

PARIS, 28 mai (Reuters) - L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a fait état jeudi d'un incident de niveau 1 sur l'échelle internationale Ines à la centrale nucléaire de Cattenom, en Moselle, sans rejets radioactifs dans l'environnement.

Selon un communiqué de l'ASN, l'ouverture "intempestive" d'une vanne dans le circuit secondaire du réacteur 1 -- le circuit dans lequel est produite la vapeur qui fait tourner les turbines de la centrale -- est à l'origine de cet incident.

L'eau du circuit secondaire n'est pas radioactive. L'ASN a précisé qu'elle avait été informée jeudi après-midi de cet incident par l'exploitant, EDF.

"Le réacteur a été automatiquement arrêté. Une injection d'eau de sécurité a été enclenchée. Il n'y a pas eu de rejets radioactifs dans l'environnement", écrit l'ASN.

Selon une porte-parole de cet organisme, l'incident a été classé "provisoirement" au niveau 1 de l'échelle Ines, étalonnée de 0 à 7, c'est-à-dire qu'il est considéré comme une "anomalie".

Philippe Jamet, commissaire à l'ASN, a cependant précisé à Reuters qu'un plan d'urgence interne (PUI) avait été déclenché.

Il s'agit de mesures prises par l'exploitant pour ramener l'installation à un état de sûreté maximale et éviter des conséquences à l'extérieur du site.

Cet incident "n'a pas posé de problème de sûreté qui nous ait fait vraiment trembler", a cependant assuré Philippe Jamet. "Ça n'a pas été menaçant, il n'y a jamais eu par exemple de menace de rejet."

La centrale de Cattenom est constituée de quatre réacteurs à eau sous pression d'une puissance de 1.300 MW. (Michel Rose, avec Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)