Les flux de capitaux vers les émergents attendus en baisse-IFF

jeudi 28 mai 2015 16h10
 

WASHINGTON, 28 mai (Reuters) - Les flux de capitaux vers les économies émergentes devraient reculer cette année à 981 milliards de dollars (902 milliards d'euros), leur plus bas niveau depuis 2009, contre 1.050 milliards en 2014, en raison d'une croissance décevante, de l'impact d'une possible remontée des taux aux Etats-Unis et d'un recul des investissements en Russie, a annoncé jeudi l'Institut de la finance internationale (IFF).

Les investissements étrangers directs devraient diminuer à 529 milliards de dollars contre 586 milliards l'an dernier, principalement en raison d'une diminution en Russie et en Chine, précise l'organisation, qui représente près de 500 institutions financières.

Parallèlement, les investissements chinois à l'étranger devraient augmenter de 38 milliards pour atteindre 540 milliards.

L'accumulation de réserves par les économies émergentes devrait quant à elle ralentir à 74 milliards contre 110 milliards en 2014 et 600 milliards en moyenne sur 2004-2013.

"Grâce à la Chine, les marchés émergents dans leur ensemble restent des exportateurs nets de capitaux", note l'étude.

A l'opposé, la Russie devrait être le point faible des flux de capitaux cette année, en raison de l'impact du conflit en Ukraine et des sanctions internationales. Les sorties de capitaux ont atteint 31 milliards au premier trimestre, contre 24 milliards par trimestre au second semestre de 2014.

Pour 2016, dans l'hypothèse d'un début de remontée des taux d'intérêt américains en septembre, l'IFF prévoit une remontée des flux de capitaux à 1.160 milliards de dollars. (David Chance, Marc Angrand pour le service français)