LEAD 1-France-Accord sur le financement du plan social de la SNCM

mardi 26 mai 2015 17h28
 

* Des sommes qui permettront de couvrir le coût du PSE

* Les offres des trois repreneurs examinées mercredi (Actualisé avec repreneurs)

MARSEILLE, 26 mai (Reuters) - Les actionnaires de la SNCM, dont Transdev, ont trouvé un accord à hauteur de 85 millions d'euros pour assurer le financement du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) de la compagnie maritime placée fin novembre en redressement judiciaire, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

Dans les conclusions du rapport des deux administrateurs judiciaires, qui doit permettre au tribunal de commerce de Marseille d'examiner mercredi les nouvelles offres des trois repreneurs potentiels de la compagnie maritime, il est précisé que cet accord s'accompagne de "l'abandon de créances d'un montant cumulé de plus de 120 millions d'euros".

Le document, dont Reuters a obtenu une copie, prévoit la "conclusion d'une transaction en redressement judiciaire à hauteur de 60 millions d'euros", puis d'une seconde transaction "dans un cadre liquidatif" de 25 millions d'euros.

"Ces deux transactions forment un tout indivisible et permettent, avec 85 millions d'euros, de couvrir l'intégralité du coût estimé du plan social résultant de l'adoption éventuelle par le tribunal de l'offre la moins disante socialement", précise le document.

L'actionnaire majoritaire de la SNCM, qui assure notamment la desserte entre la Corse et le continent, est Transdev, coentreprise entre Veolia et la Caisse des dépôts. L'Etat détient une participation de 25% et les salariés 9%.

Le tribunal de commerce de Marseille a prolongé le 11 mai pour six mois la période d'observation de la SNCM et accordé un délai supplémentaire aux repreneurs pour revoir leurs offres jugées jusque-là irrecevables.

  Suite...