Turquie - Oyak Renault fait une offre aux salariés en grève

samedi 23 mai 2015 21h37
 

ANKARA, 23 mai (Reuters) - La coentreprise Oyak Renault a proposé samedi des concessions, dont un réajustement des salaires et une prime exceptionnelle, aux ouvriers en grève s'ils acceptent de reprendre rapidement le travail.

La production sur le site d'Oyak Renault, coentreprise fondée par le constructeur Renault et Oyak, un fonds de pension de l'armée turque, est à l'arrêt depuis une semaine en raison d'un conflit social sur les salaires et les conditions de travail, qui touche aussi d'autres usines automobiles à Bursa dans le nord-ouest de la Turquie, dont celle de Tofas et celle de la filiale de Ford, Ford Otosan .

Dans un communiqué publié samedi, Oyak Renault indique que les salariés ne subiront aucune sanction disciplinaire et toucheront une prime de 1.000 livres turques (350 euros) si la production reprend d'ici lundi minuit. Un ajustement salarial non précisé sera annoncé avant le mois de ramadan, qui doit commencer à la mi-juin, ajoute l'entreprise.

On ignorait samedi soir si les grévistes comptaient accepter cette offre. (Birsen Altayli; Eric Faye pour le service français)