La Grèce ne peut pas obtenir toujours plus de temps-Weidmann

vendredi 22 mai 2015 11h44
 

BERLIN, 22 mai (Reuters) - Les partenaires européens de la Grèce ne peuvent pas indéfiniment donner plus de temps au gouvernement grec pour calmer les marchés financiers et c'est à Athènes de stabiliser son économie, a déclaré le gouverneur de la Bundesbank Jens Weidmann dans le cadre d'une interview accordée à Reuters.

Le gouvernement de la gauche radicale du Premier ministre grec Alexis Tsipras espère boucler un accord permettant de débloquer une nouvelle tranche d'aide en échange de réformes dans les jours à venir mais ses créanciers de l'Union européenne et du Fonds monétaire international sont plus pessimistes et jugent qu'il y a encore beaucoup de travail à faire.

Interrogé sur les appels aux pays de l'Union européenne à venir en aide à la Grèce et à calmer les inquiétudes sur les marchés financiers, il a déclaré: "Il ne peut pas toujours s'agir simplement de donner plus de temps à la Grèce."

Il a interprété par ailleurs la récente volatilité sur certains marchés, y compris l'envolée des rendements obligataires, comme étant des phase de correction des excès. (Gernot Heller, Juliette Rouillon pour le service français)