A400M-Airbus demande des contrôles de l'interface moteur

mardi 19 mai 2015 11h24
 

PARIS, 19 mai (Reuters) - Airbus Defence & Space va demander aux pays exploitant l'A400M de procéder à des contrôles dans la région du moteur de l'avion de transport militaire européen après l'accident survenu le 9 mai dernier en Espagne, a-t-on appris mardi de sources proches du dossier.

Cette demande intervient après la détection d'une anomalie potentielle dans l'interface reliant le moteur et l'appareil, a-t-on précisé.

Airbus n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

L'A400M, dont le coût de développement s'élève à 20 milliards d'euros, a été livré jusqu'à présent au Royaume-Uni, à la France, l'Allemagne, la Turquie et la Malaisie.

Quatre des six personnes qui se trouvaient à bord de l'appareil ont été tuées lors d'un vol d'essai, les deux autres sont grièvement blessées.

Il s'agit du premier accident impliquant un Airbus A400M, modèle qui est entré en service en 2013 et qui est assemblé à Séville. (Tim Hepher, avec la contribution de Jean-Michel Bélot, édité par Matthieu Protard)