La Grèce dit avoir besoin d'un accord d'ici fin mai

lundi 18 mai 2015 12h33
 

ATHENES, 18 mai (Reuters) - Le gouvernement grec doit aboutir à un accord avec ses créanciers avant la fin du mois même s'il sera en mesure de payer les salaires et les pensions de mai, a déclaré lundi son porte-parole.

"Il faut qu'il y ait une solution en mai afin que nous puissions résoudre nos problèmes de liquidités", a dit Gabriel Sakellaridis lors d'une conférence de presse.

Il a exclu l'instauration d'une taxe sur les dépôts bancaires pour lever des fonds et ajouté que le gouvernement ne signerait pas un troisième plan d'aide financière.

Il a également souligné qu'Athènes maintenait ses "lignes rouges" dans les négociations avec ses partenaires, ce qui revient à refuser toute réduction des pensions de retraite et à exiger un projet incluant des objectifs de croissance économique, un objectif d'excédent primaire (hors service de la dette) viable et une restructuration de la dette.

(Renee Maltezou, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)