** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 18 mai 2015 08h02
 

PARIS/LONDRES, 18 mai (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en légère hausse lundi à l'ouverture, après leur recul de vendredi et à l'orée d'une semaine au cours de laquelle l'attention des investisseurs pourrait surtout se focaliser sur les négociations autour de la dette grecque et l'évolution des marchés obligataires.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a déclaré vendredi que son gouvernement ne céderait pas sur certains points dans ses négociations avec ses créanciers, tout en estimant qu'un accord devait être trouvé rapidement après des mois de discussions. Les négociations achoppent sur le refus d'Athènes de baisser les retraites et de libéraliser le marché du travail.

Le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans est retombé de 10 points de base vendredi, à 2,140%, après trois semaines de hausse, dans le sillage de la stabilisation observée sur ce marché en Europe.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 0,2% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,1% et le FTSE à Londres 0,2%, comme à Paris.

La Bourse de Tokyo est en hausse de plus de 0,7% peu avant la clôture, soutenue par le secteur des assurances après l'annonce par Dai-ichi Life d'une augmentation de la rétribution des actionnaires.

Wall Street a fini quasiment inchangée vendredi, partagée entre de nouvelles inquiétudes sur le dynamisme de la conjoncture américaine et la poursuite du repli du dollar. Le S&P a pourtant inscrit un record de clôture.

La capacité du S&P 500 à accumuler de nouveaux records cette semaine dépendra en grande partie de déclarations de divers responsables de la Réserve fédérale mais aussi d'une série d'indicateurs dans l'immobilier.

Sur le marché des changes, le dollar reprend un peu de terrain mais reste près de ses plus bas de trois mois, des indicateurs moroses publiés la semaine dernière étant susceptibles de repousser une hausse de taux de la Fed. Il se traite autour de 1,1426 pour un euro.

Les cours du pétrole restent soutenus par les craintes de perturbation de l'offre avec les combats en Irak et au Yemen.   Suite...