L'Ukraine s'efforce d'attirer des investisseurs étrangers

vendredi 15 mai 2015 18h39
 

TBILISSI, 15 mai (Reuters) - L'Ukraine s'apprête à mettre en vente près de 300 actifs publics et espère ainsi attirer des investisseurs stratégiques ayant une vision "à long terme", a déclaré vendredi son ministre de l'Economie.

Le gouvernement pro-occidental dirigé par Arseni Iatseniouk a dressé une liste d'environ 280 entreprises qu'il espère privatiser pour un montant global susceptible d'atteindre 17 milliards de hryvnias (712 millions d'euros).

La liste inclut trois centrales électriques thermiques et 13 terminaux portuaires ou encore des entreprises agroalimentaires et de distribution.

"Des investisseurs stratégiques ayant une bonne réputation, une structure actionnariale transparente, une vision à long terme, seront les bienvenus pour investir en Ukraine", a dit Aivaras Abromavicius en marge de l'assemblée générale annuelle de la Berd, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, à Tbilissi.

Le gouvernement ukrainien s'efforce de lever des capitaux pour soutenir une économie affaiblie par le conflit dans l'est du pays et dépendante de l'aide internationale.

Le produit intérieur brut (PIB) a chuté de 17,6% sur un an au premier trimestre et la Berd prévoit une contraction de 7,5% sur l'ensemble de cette année.

Aivaras Abromavicius, qui a quitté son poste au sein du groupe suédois de gestion d'actifs East Capital pour entrer au gouvernement, a précisé que le nombre d'entreprises publiques considérées comme inéligibles à une privatisation serait réduit de moitié, à un millier.

Le Parlement ukrainien a rejeté en janvier un projet de loi sur les privatisations jugé trop extensif.

Le ministre de l'Economie a expliqué que le gouvernement allait organiser une série de réunions avec des investisseurs européens et américains.

(Margarita Antidze, Marc Angrand pour le service français)