May 14, 2015 / 8:54 PM / in 2 years

Avago intéressé par Xilinx, Renesas ou Maxim-sources

3 MINUTES DE LECTURE

14 mai (Reuters) - Le fabricant de semi-conducteurs Avago Technologies, en quête d'acquisitions, a des vues sur ses compatriotes américains Xilinx et Maxim Integrated Products ainsi que sur le japonais Renesas Electronics , selon des sources au fait de la situation.

Avago, issu d'Agilent, l'ex-division de semi-conducteurs de Hewlett-Packard, étudie ces différents dossiers avec des banques d'investissement et pourrait consacrer plus de dix milliards de dollars (8,8 milliards d'euros) à une acquisition, ont-elles précisé.

Aucune des approches n'a encore été suivie de négociations avancées, en partie car Avago fait montre d'une grande prudence sur les valorisations, ont-elles ajouté.

Avago a également eu des contacts avec la société de capital-investissement Silver Lake Partners pour éventuellement faire équipe. Silver Lake, avec KKR & Co, avait créé Avago en 2005 après leur acquisition d'Agilent.

Silver Lake et KKR ne sont plus actionnaires d'Avago mais le second a participé au financement de l'acquisition de LSI Corp, racheté par Avago l'an dernier pour 6,6 milliards de dollars, et a un siège à son conseil d'administration.

Maxim, Xilinx et Silver Lake n'ont pas souhaité commenter ces informations. Avago et Renesas n'ont pu être joints dans l'immédiat.

Même si elles ne se matérialisent pas, ces informations viennent confirmer la soif d'acquisitions du directeur général d'Avago, Hock Tan. L'entreprise avait déjà jeté cette année son dévolu sur Freescale Semiconductor, qu'elle a finalement laissé à NXP Semiconductors, pour 11,8 milliards de dollars, après avoir jugé l'opération trop chère.

Avago, qui conçoit des semi-conducteurs pour la téléphonie mobile et des clients industriels, cherche à se développer dans de nouveaux segments.

Xilinx, basé à San Jose en Californie, est spécialisé dans les circuits programmables et a pour gros concurrent sur ce marché Altera, qui a suscité ces derniers mois la convoitise du géant Intel.

Maxim, qui a également son siège à San Jose, conçoit et fabrique des processeurs analogiques utilisés dans de multiples industries.

Renesas, spécialiste des puces micro-contrôleurs pour voitures, est issu de la fusion des activités de semi-conducteurs d'Hitachi et de Mitsubishi Electric en 2002. La société a ensuite fusionné avec NEC Electronics en 2010 pour devenir le numéro un japonais des semi-conducteurs.

Les fusions et acquisitions dans le secteur des semi-conducteurs ont totalisé 31 milliards de dollars dans le monde l'an dernier, soit le montant le plus élevé depuis 2011, selon les données Thomson Reuters. (Nadia Damouni et Liana B. Baker à New York, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below