Lloyds étudie ses possibilités de rémunération de l'actionnaire

jeudi 14 mai 2015 15h59
 

EDIMBOURG, 14 mai (Reuters) - Lloyds Banking Group, qui a annoncé en février son premier dividende en six ans et demi, pourrait envisager d'autres manières de rétribuer l'actionnaire, a déclaré le président Norman Blackwell.

Ce dernier a également confirmé, lors de l'assemblée générale annuelle, que la banque comptait annoncer cette année un dividende tant pour les résultats semestriels qu'annuels.

La banque compte à moyen terme reverser la moitié au moins de ses résultats aux actionnaires. Cela pourrait inclure des dividendes exceptionnels ou des rachats de titres.

"Nous étudierons à l'avenir les possibilités qui se présentent à nous si nous avons la chance de disposer de capitaux excédentaires", a dit Norman Blackwell aux actionnaires.

Il a dit aussi à la presse que la banque pourrait revenir intégralement dans le privé dans les 12 mois.

Londres avait injecté 20 milliards de livres (27,7 milliards d'euros) dans l'établissement durant la crise financière de 2007 à 2009. L'Etat britannique a déjà ramené sa participation de 41% à un peu moins de 20%.

Prié de dire si l'Etat pourrait parachever son désengagement l'an prochain, Norman Blackwell a répondu: "C'est possible et vraiment souhaitable. Que l'Etat y parvienne dépendra de la situation du marché".

(Matt Scuffham, Wilfrid Exbrayat pour le service français)