LEAD 1-Telefonica améliore ses résultats malgré l'Espagne

jeudi 14 mai 2015 10h07
 

(Actualisé avec précisions, contexte et cours)

MADRID, 14 mai (Reuters) - Telefonica a publié jeudi un chiffre d'affaires et un bénéfice d'exploitation trimestriels en hausse grâce à la bonne santé de ses activités internationales, signe que le redressement attendu du groupe est entamé malgré la faiblesse persistante du marché espagnol.

L'opérateur de télécommunications espère que 2015 marquera le début d'un nouveau cycle de croissance après six années difficiles liées à la crise économique en Europe, qui l'ont obligé à se restructurer pour réduire sa dette.

Après avoir bouclé des acquisitions en Allemagne et au Brésil et conclu la vente de sa filiale britannique à Hutchison Whampoa, Telefonica se concentre désormais sur le redressement de ses activités en Espagne, qui représentent environ un quart de son chiffre d'affaires mais ont reculé de 40% depuis le début 2009.

Il a annoncé le mois dernier un relèvement de la plupart de ses tarifs sur le marché espagnol, grâce auquel il espère relancer son chiffre d'affaires cette année.

Sur les trois premiers mois de l'année, ses ventes en Espagne ont reculé de 3,8% à 2,88 milliards d'euros et son bénéfice d'exploitation avant dépréciation et amortissement (OIBDA) a baissé de 8,6% sur un an et de 5,2% par rapport à octobre-décembre.

Le reste du groupe se porte mieux: le chiffre d'affaires a bondi de 69,4% en Allemagne, grâce à l'intégration d'E-Plus, et de 19,6% en Amérique latine. Sur le seul marché brésilien, la croissance a été de 4,8%.

Le chiffre d'affaires total a progressé de 12,6% à 11,54 milliards d'euros et l'OIBDA de 7,7% à 3,62 milliards.

Ces résultats, supérieurs aux attentes des analystes, ont bénéficié de la dépréciation de l'euro.

Le bénéfice net a bondi de 162%, à 1,8 milliard, à la faveur d'une plus-value exceptionnelle liée à la cession de sa filiale britannique O2 à Hutchison Whampoa. [ID:nL6N0WQ4BM)

A la Bourse de Madrid, l'action Telefonica perdait 0,83% à 13,190 euros à 8h05 GMT alors que l'indice Stoxx européen du secteur des télécommunications abandonnait 0,30%. (Julien Toyer et Andres Gonzalez, Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)